Reconstruction mammaire

Après un diagnostic de cancer du sein, on ressent normalement de l’inquiétude et des appréhensions quant à sa vie et à sa transformation physique. On éprouve un grand besoin d’informations et de soutien de la part des médecins et des personnes qui nous entourent. Concept Clinic pratique la reconstruction mammaire à Genève dans le cadre du réseau SONGe (réseau de Sénologie et ONco-gynécologie Genevois) afin de rétablir l’apparence des seins avec des résultats aussi proches que possibles d’une poitrine naturelle, à l’aspect comme au toucher.

Lors d’une intervention chirurgicale liée à un cancer du sein, vous pourrez décider si vous souhaitez entreprendre une reconstruction, et par quel type de méthode. La reconstruction du sein aide à rétablir l’apparence de la poitrine et du corps, améliore l’image que la femme a d’elle-même et renforce son estime de soi.

Intervention de chirurgie esthétique
  • Consultation et intervention
  • Types de reconstruction mammaire
  • Résultats et rétablissement

Lors de votre consultation chez Concept Clinic, le Dr Schlaudraff étudiera vos options en tenant compte du choix thérapeutique chirurgical (tumorectomie, lumpectomie ou mastectomie) et de la nécessité ou non de recourir à un traitement adjuvant en chimiothérapie ou radiothérapie. Il vous conseillera ainsi sur l’intervention de reconstruction la plus adaptée pour vous. Une fois votre décision prise, vous devrez également déterminer le moment l’intervention de reconstruction mammaire :

  • La reconstruction immédiate se pratique en même temps que l’opération de cancer du sein. Cette option vous évite de voir votre corps après l’ablation d’un sein et permet souvent de ne pas faire face à une deuxième intervention chirurgicale majeure.
  • La reconstruction secondaire se pratique après l’opération de cancer du sein. Cette méthode vous donne le temps de vous renseigner sur les différentes options afin de vous sentir tout à fait à l’aise avec votre choix. Si vous le souhaitez, la reconstruction mammaire peut être différée de plusieurs mois, voire de plusieurs années après votre opération de cancer du sein.

Il existe diverses techniques de reconstruction mammaire faisant appel à des implants, à vos propres tissus adipeux, à des lambeaux ou à une combinaison des trois. Lorsque vous faites votre choix, vous devrez tenir compte de vos préférences personnelles, de facteurs physiques, de la nécessité éventuelle d’un traitement en chimiothérapie ou radiothérapie, ainsi que des recommandations de votre chirurgien, gynécologue et oncologue.

  • Reconstruction par lambeau : La technique des lambeaux tissulaires permet de recréer le sein grâce à des tissus provenant d’autres parties du corps. Le lambeau peut être prélevé de l’abdomen (DIEP – deep inferior epigastric perforator ou lambeau graisseux abdominal, TRAM – transverse rectus abdominis musculocutaneous ou lambeau de grand droit de l’abdomen), du dos (lambeau de grand dorsal), ou des fesses. Cette reconstruction par les tissus constitués de peau, de muscles et de graisse a l’avantage de se faire à partir de parties vivantes du corps, ce qui évite donc le risque de rejet. La durée de l’opération et du rétablissement sont plus longues qu’avec des implants car deux zones du corps sont sollicitées.
  • Augmentation mammaire naturelle avec la greffe de graisse : Outre la reconstruction complète du sein après une mastectomie, la greffe de graisse peut compléter une autre intervention de reconstruction mammaire, notamment pour corriger naturellement des défauts après un traitement conservateur du sein (lumpectomie, tumorectomie), remplir des pertes de volume après une reconstruction par lambeau pour obtenir des seins symétriques ou encore, améliorer la qualité de la peau après une radiothérapie.

La reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire, étape finale de la reconstruction mammaire, bien que facultative, est essentielle pour un grand nombre de femmes. En recréant la zone du mamelon et de l’aréole, on redonne un aspect plus complet et plus naturel au sein reconstruit. Cette intervention peut avoir lieu 12 mois après la reconstruction mammaire, une fois que votre sein s’est rétabli et que vous êtes satisfaite de sa forme et de sa taille. La reconstruction du mamelon et de l’aréole est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale.